Hôpital du Jura
administration

Service des finances

Le service des finances élabore le budget, la planification et la gestion financière de l’établissement. Il établit et publie les résultats (bilans, pertes & profits et résultats analytiques) selon les principes en vigueurs. Il développe et adapte les outils de gestion aux décisions de la direction et assure la communication et la fiabilité de l’information comptable. Ses activités de gestion comportent principalement les quatre secteurs suivants :

  • Comptabilité financière. Il s’agit des tâches liées à la comptabilité générale, à l’élaboration et au contrôle des budgets, la gestion de la trésorerie, la gestion des biens d’investissements, à l’enregistrement des écritures, à la clôture des résultats d’exploitation et du bilan et des annexes.
  • Comptabilité analytique. La comptabilité analytique vise à obtenir la transparence des coûts, notamment par l’édition de tableaux de bord et autres outils de gestion qui permettent de contrôler et d’analyser l’évolution des coûts et des produits par service. Elle fournit les informations nécessaires à la négociation des tarifs de financement auprès des partenaires payeurs et met à disposition des organismes externes les statistiques sur l’activité de l’H-JU. Elle collabore activement dans divers groupes de travail de benchmarking externes et à la cellule médicotechnique interne pour les analyses de coûts et d’activité.
  • Contentieux. Il s'agit de l'encaissement et de l’enregistrement des paiements des débiteurs. En cas de non-paiement après un des délais de 30 et 60 jours, les rappels usuels sont lancés puis, si nécessaire, une procédure amiable ou légale adéquate est introduite pour permettre l’encaissement des créances.
  • Secrétariat et services généraux. En plus du secrétariat, les tâches suivantes sont effectuées: archivage, décomptes avec les communes, décomptes TVA, suivi de la gestion comptable des cafétérias, des bâtiments du personnel et des fonds spéciaux.

 

Les créanciers ont meilleure mémoire que les débiteurs.

Benjamin Franklin