Hôpital du Jura

Report de certaines opérations et suspension du SMUR d'Ajoie

Le nombre de patient·e·s touché·e·s par le COVID et nécessitant une hospitalisation continue d’augmenter. Tous les hôpitaux sont saturés ou proches de la saturation et un report de certaines interventions est désormais inéluctable pour permettre de faire face aux effets de la pandémie. Par ailleurs, le SMUR d’Ajoie sera suspendu au moins jusqu’au 20 décembre. Cette mesure permettra de réorganiser les équipes médicales, tout en maintenant pour l’instant l’ouverture de la policlinique de Porrentruy.

Maintenir autant que possible des interventions importantes pour la santé des patient·e·s jurassien·ne·s et en parallèle assurer la sécurité sanitaire en période de pandémie, c’est l’exercice d’équilibriste auquel sont soumis les hôpitaux publics actuellement. La task force de l’Hôpital du Jura suit l’évolution et prend les mesures au jour le jour pour s’adapter au mieux.

Avec désormais 40 patient·e·s Covid hospitalisé·e·s, parmi lesquel·le·s quatre personnes se trouvent aux soins intensifs dont trois sont intubées, nous atteignons un seuil qui nécessite un report d’une partie des opérations programmées ces prochains jours. Ainsi, au moins 8 interventions seront ajournées cette semaine pour garantir la meilleure prise en charge possible et la meilleure sécurité. Les opérations reportées ne sont pas de nature à menacer l’intégrité ou l’espérance de guérison des patient·e·s. Une nouvelle date d’intervention leur sera proposée dès que possible.

Une autre mesure doit permettre dès demain de réorganiser les compétences au sein des équipes des urgences, avec la suspension dès demain du SMUR d’Ajoie, au moins jusqu’au 20 décembre. Cela permettra de réaffecter une partie de la dotation médicale en fonction des besoins, avec l’avantage de maintenir pour l’instant ouverte la policlinique de Porrentruy qui prend en charge des urgences non vitales de 9h à 18h. A noter que le SMUR cantonal reste disponible et qu’il peut être engagé 24h/24 sur l’ensemble du territoire jurassien.

Notre personnel fait face avec beaucoup d’abnégation et de courage à cette 5ème vague qui présente des changements notables par rapport aux précédentes. Le profil des patient·e·s atteint·e·s du Covid est différent compte tenu des effets bénéfiques de la vaccination sur une partie de la population. La totalité des personnes actuellement prises en charge aux soins intensifs est non vaccinée. Sur l’ensemble des patient·e·s hospitalisé·e·s, la majorité est également non vaccinée, avec des personnes plus jeunes et qui n’avaient pour une partie d’entre elles pas de graves antécédents de santé.

La vaccination continue donc d’apparaître comme la meilleure solution pour se protéger, préserver ses proches et contribuer à ne pas saturer le système de santé. Nous payons actuellement un lourd tribut au taux de vaccination relativement peu élevé dans le Canton du Jura et à un manque de vigilance ces deux dernières semaines dans l’application des mesures barrières.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.