Hôpital du Jura

M.Kristian Schneider quitte l'H-JU

Kristian Schneider Zoom sur « Kristian Schneider » (touche ESC pour fermer)
Kristian Schneider

Le Conseil d’administration de l’H-JU et son Directeur général informent que le prénommé quittera ses fonctions au 31 octobre prochain pour reprendre les rênes du Centre hospitalier Bienne SA.

Arrivé en janvier 2013 à la tête de l’établissement jurassien, M. Kristian Schneider, 46 ans, choisit de se lancer dans un nouveau défi et d’apporter ses compétences au Centre hospitalier de Bienne qui cherche à faire évoluer ses structures et à poser de nouveaux jalons stratégiques.

Sous sa direction générale et son impulsion, l’Hôpital du Jura aura connu une période de consolidation et de raffermissement. Qualité des prestations accrue et reconnue, comptes équilibrés permettant d’envisager des investissements, c’est une phase importante pour la pérennité de l’établissement qui a ainsi été accomplie.

On peut notamment citer, depuis le début de la législature, l’engagement en faveur d’une nouvelle stratégie de l’établissement jurassien aujourd’hui aboutie et qui sera officiellement adoptée avant la fin de l’année, le renforcement de l’attractivité pour les professionnels et l’engagement de nouvelles ressources médicales de pointe, la création d’un véritable Centre de compétences oncologique jurassien, la mise sur pied de partenariats externes essentiels dans de nombreux domaines tels que la radiologie, la neurologie et l’infectiologie.

Au moment où la part des coûts hospitaliers est mise en avant dans les coûts de la santé, le concept d’un réseau de santé jurassien dans lequel chaque acteur serait intégré pour apporter sa réponse à son niveau fait son chemin et la création d’une maison de santé à Porrentruy est en bonne voie.

Des mesures de réorganisations internes fortes ont permis d’améliorer la direction et les liens avec les métiers et les partenaires. Le Centre de rééducation et l’ensemble du site de Porrentruy ont poursuivi leur progression et sont aujourd’hui des références dans l’Arc jurassien. Enfin, un important projet de rénovation du site de Saignelégier est en voie de finalisation.

C’est ainsi toute la cohésion de l’établissement qui sort renforcée des nombreux projets mis en place par Kristian Schneider qui a su se faire apprécier de ses collaboratrices et collaborateurs ainsi que de ses supérieurs. Le Conseil d’administration regrette le départ d’un directeur dynamique et engagé qui aura marqué l’établissement de son empreinte. Grâce à sa rigueur, sa transparence et son charisme, il aura contribué à renforcer la confiance à l’égard de l’institution. Le Conseil d’administration comprend cependant les motivations qui guident son choix et que l’H-JU n’aurait pu satisfaire. Il veut voir une chance dans la perspective de pouvoir dialoguer désormais avec un établissement important, géographiquement proche.

L’Hôpital du Jura est aujourd’hui plus fort qu’hier. Les défis à relever sont encore nombreux, mais clairement identifiés et les réponses stratégiques et opérationnelles adéquates sont prêtes, pour certaines déjà mises en oeuvre avec succès.

C’est dans l’intention de poursuivre la consolidation de l’Hôpital du Jura dans un environnement où nombre d’autres acteurs rencontrent de grandes difficultés que le Conseil d’administration organise le recrutement d’un nouveau directeur général ou d’une nouvelle directrice générale. Durant la période de transition, c’est M. Thierry Charmillot, directeur adjoint qui assurera la direction générale a.i.. Deux délégations ont été constituées au sein du Conseil d’administration, l’une sera engagée aux côtés du directeur a.i. et du Comité de direction pour la conduite stratégique et l’information entre les organes de l’H-JU, l’autre sera chargée de procéder au recrutement du ou de la successeur-e du directeur démissionnaire.

Téléchargez une phtotographie