Hôpital du Jura

Une meilleure sécurité sanitaire pour toutes et tous

Pourquoi envisager de fermer les urgences de Saignelégier ? et celles de Porrentruy la nuit ? Est-ce que la population sera moins bien secourue à l'avenir ? Beaucoup de craintes qui apparaissent (notamment sur Facebook) peuvent être apaisées !

Pour comprendre l'éventuelle réorganisation des urgences, il faut prendre connaissance de l'ensemble des projets et surtout l'amélioration de la chaîne des secours.

 

Nous allons assurer une meilleure sécurité sanitaire
sur l'ensemble du territoire cantonal !!!

Quels sont les objectifs du nouveau concept sanitaire ?

L’Hôpital du Jura a un objectif principal : garantir une excellente prise en charge des patients jurassiens ! Cela concerne toutes les prestations de base, y-compris le service des urgences. Depuis quelques mois, un concept sanitaire a été développé et il propose une amélioration de la médicalisation des patients victimes d’un malaise ou d’un accident.

EN PLUS de l’ambulance, le patient bénéficiera d’un SMUR (service mobile d’urgence et réanimation) avec un médecin urgentiste à son bord, un réseau de médecins d’urgence de proximité, un réseau de secouristes miliciens dans les villages éloignés. Dans les cas graves, tous ces moyens pourront être actionnés, sans oublier la Rega avec laquelle nous collaborons efficacement. Au final, il est important que les gestes qui sauvent soient prodigués le plus rapidement possible !

Pourquoi envisager de fermer les urgences de Saignelégier et celles de Porrentruy la nuit ?

Il faut tenir compte de l'offre complète du nouveau concept extrahospitalier pour comprendre l'éventuelle fermeture des urgences à Saignelégier et la nuit à Porrentruy. Comme expliqué dans la réponse précédente, la chaîne des secours sera améliorée pour venir en aide aux patients très rapidement.

Pour les personnes gravement atteintes, les deux sites de Saignelégier et de Porrentruy ne permettent déjà plus de répondre à leurs besoins (plateau technique insuffisant et pénurie médicale). Ils doivent être acheminés à Delémont ou dans un hôpital universitaire, en fonction de la gravité de leur cas.

Il faut aussi savoir qu’il devient impossible de recruter du personnel formé et motivé pour travailler dans une infrastructure sous-utilisée (en moyenne moins d'un patient et demi se présente chaque nuit aux urgences de Porrentruy entre 23h00 et 7h00). Pour bien faire les gestes importants, il faut les pratiquer souvent !

Pourquoi ne pas maintenir toutes les prestations comme jusqu'ici ?

Chaque district se bat pour maintenir tous les acquis, ce qui est compréhensible. Mais nous devons garder à l’esprit que notre bassin de population n’est que de 72'000 habitants. Nous devons réfléchir à l'échelon jurassien, tout en garantissant la meilleure sécurité sanitaire pour toutes et tous.

Dans le contexte actuel, tous les hôpitaux sont soumis à une pression très forte et ils doivent s’adapter pour assurer leur pérennité. Si toutes les Jurassiennes et tous les Jurassiens ne dépassent pas les débats émotionnels (sur le plan politique ou sur Facebook) pour se projeter ensemble vers l’avenir, il ne fait aucun doute que tout le monde sera perdant et que la survie de l'H-JU sera remise en question.

L’Hôpital du Jura se bat pour maintenir des prestations de proximité et de qualité. Pour garantir la pérennité des différents sites, il faut leur définir une gamme de prestations et leur permettre de se démarquer dans leurs domaines de compétences. Le meilleur exemple est celui du Centre de rééducation de Porrentruy : il rencontre un grand succès et continue à se développer.

Où trouver le concept sanitaire extrahospitalier de l'H-JU ?

Pour bien comprendre les changements qui seront proposés au niveau des urgences (intrahospalier), il faut aussi s'intéresser à l'amélioration importante que nous proposons sur le plan de la chaîne de secours (extrahospitalier) : Concet sanitaire extrahospitalier

Hélicoptère Rega