Hôpital du Jura

Près de 60 directrices/teurs d'hôpitaux à Delémont

FSDH à Delémont

La Fédération Suisse des directrices et directeurs d’Hôpitaux (FSDH) section latine s’est réunie aujourd’hui en Assemblée générale à Delémont. Il a notamment été question d’interdisciplinarité entre les directions générales, les directions médicales et les directions des soins. Deux conférences sur les thèmes de la sécurité et sur le burn-out ont par ailleurs permis aux directrices et directeurs d’échanger leurs expériences.

Cette assemblée, organisée avec l’appui de l’Hôpital du Jura, se déroulait au Campus StrateJ à Delémont. La journée a débuté par les Assemblées générales respectives de la FSDJ section latine présidée par M. Yves Mottet, mais aussi celle des Directrices/teurs médicaux et celle des Directrices/teurs des soins de Suisse romande. C’est ainsi que près de 60 Directrices et Directeurs se sont retrouvés à Delémont pour échanger sur différents thèmes.

Le Ministre jurassien de l’Economie et de la Santé, M. Jacques Gerber, et le Directeur de la HE-Arc Santé, M. Nicolas Chevrey, ont adressé un message de bienvenue aux hôtes venus de toute la Suisse romande.

Deux conférences ont permis de fructueux échanges :

Pr Daniel Scheidegger

Le Professeur Daniel Scheidegger (voir CV ci-après et les photographies), président de l’ASSM (Académie suisse des sciences médicales) s’est exprimé sur le thème « L’interprofessionnalité gage de la sécurité », conférence suivie par un débat animé par M. Thierry Charmillot, Directeur général ad intérim de l’H-JU. Durant sa carrière, le Pr Scheidegger a beaucoup travaillé sur le comparatif entre médecine et aéronautique pour minimiser les risques d’accidents.

En médecine et par exemple au niveau opératoire, il défend une méthodologie basée sur l’interprofessionnalité, avec des processus encore davantage standardisés qu’aujourd’hui sur le plan  mondial. Une opération, c’est exactement comme un vol : pour amener tout le monde à bon port, il faut que l’équipe soit mobilisée et soudée, connaisse les protocoles, les conditions particulières du vol et les menaces. L’utilisation de simulateurs est très intéressante, mais seulement pour entraîner toute une équipe et pas seulement les gestes d’un spécialiste. Le Professeur Scheidegger a encore développé de nombreuses comparaisons entre ces deux domaines qui ont comme point commun l’importance de se préparer à toutes les éventualités, avec un plan B. Aujourd’hui, il n’exerce plus en tant que médecin et c’est pourquoi il a décidé que c’était la dernière fois qu’il présentait cette thématique. Les Directrices et Directeurs latins ont énormément apprécié son analyse.

Madame Catherine Vasey (spécialiste du burn-out en entreprise et qui a écrit de nombreuses publications à ce sujet) a donné une conférence très enrichissante sur le thème « Eléments clés du film Burning out ». Une discussion s’en est suivie, animée par M. Jocelyn Saucy, Directeur des Ressources Humaines de l’H-JU. Le burn-out est un fléau qui touche tous les secteurs d’activité et aussi les médecins, à tous les niveaux hiérarchiques, autant les jeunes que les plus expérimentés.

Enfin, les Directrices et Directeurs ont eu la possibilité de visiter le Centre de simulation de la
HE-Arc Santé.

LA FSDH en bref (www.fsdh.ch)

Monsieur Cédric Bossart, Directeur de la Clinique Bois-Cerf, a repris aujourd’hui la présidence de la section latine de la FSDH, assumée jusqu’ici par Monsieur Yves Mottet, Directeur général de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin.


La Fédération Suisse des directrices et directeurs d’Hôpitaux (FSDH) est une association sans but lucratif qui favorise les liens et les échanges entre les dirigeants des diverses institutions et le développement de leurs connaissances professionnelles. Elle leur permet d’étudier et d’approfondir diverses thématiques et de représenter leurs intérêts auprès des diverses organisations professionnelles du secteur de la santé.

Pr Daniel Scheidegger – CV express

Daniel Scheidegger a été professeur ordinaire d’anesthésiologie à l’Université de Bâle de 1988 à 2013.

Il a étudié la médecine à l’Université de Bâle. Il s’est spécialisé en médecine interne (cardiologie), en anesthésiologie et réanimation et en médecine intensive à Delémont, Bâle, Genève et Boston. En 1987 il a pris la direction de l’unité de soins intensifs de chirurgie de l’Hôpital cantonal de Bâle et a été nommé en 1988 à la direction du département d’anesthésie et de médecine intensive opératoire à l’Hôpital universitaire de Bâle.

Il a été membre du Conseil de la recherche du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) de 1998 à 2009 et en a présidé la division Biologie et médecine de 2007 à 2009.

Daniel Scheidegger préside l’ASSM (académie suisse des sciences médicales)

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.