Hôpital du Jura

Le variant britannique détecté à l'H-JU

Après la détection du variant britannique à l’Hôpital du Jura, des mesures avaient été prises immédiatement pour éviter une propagation, le 23 janvier 2021. Une semaine plus tard elles ont démontré leur efficacité et, en tenant compte de la période d’incubation, ces mesures ont été levées dès le 1er février.

Par souci de transparence, la découverte du variant britannique avait immédiatement été communiquée la semaine dernière. Quelques cas avaient été détectés au sein du personnel du Service de pédiatrie de l’H-JU et des mesures de protection ont immédiatement été déployées pour éviter une propagation. Des tests de dépistage ont été organisés auprès de l’ensemble du personnel de la pédiatrie et des secteurs en contact. Une semaine plus tard, les résultats des derniers tests sont tous négatifs et, en tenant compte de la période d'incubation des contacts, nous avons levé toutes les mesures spéciales dès le lundi 1er février.

La maîtrise de la pandémie sur nos quatre sites nécessite la vigilance de l’ensemble de nos collaboratrices et collaborateurs. C’est l’occasion de relever le travail précieux effectué par nos médecins infectiologues, nos infirmiers/ières spécialisés en hygiène hospitalière et notre équipe de la médecine du personnel. Toutes ces personnes nous permettent de suivre et d’appliquer les mesures adéquates pour réagir le plus efficacement possible face à l’évolution du virus.

Dans les circonstances actuelles, nous pouvons assurer la meilleure protection possible à nos patientes et patients. Il est important que personne ne renonce à consulter ou à suivre une thérapie par peur de contracter le Covid-19. Un report peut avoir dans certaines circonstances un impact négatif sur l’état de santé.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.