Hôpital du Jura

Inauguration Centre de compétence oncologique JU & Unité d'hémodialyse Delémont

H-JU Inauguration Centre de compétence oncologique JU

L’évolution du  nombre de cancers et la complexité des traitements nécessitent une organisation optimale pour offrir la meilleure prise en charge médicale possible et pour augmenter la qualité et la sécurité des soins. La création du  nouveau Centre de compétence oncologique jurassien a été lancée sur la base des recommandations faites par les médecins spécialisés en oncologie. Le nouveau Centre a été officiellement inauguré aujourd’hui, en présence de la Présidente du Parlement jurassien, Madame Anne Froidevaux, et du Ministre de l’Economie et de la Santé, Monsieur Jacques Gerber.

La nouvelle Unité d’hémodialyse, située dans le même bâtiment, a aussi été inaugurée. Cette infrastructure permettra de répondre aux besoins croissants de la population et offrira un accès aux patients alités en provenance des soins aigus ou des Urgences. 

Les investissements consentis par l’H-JU pour les travaux de rénovation en vue de créer le Centre de compétence oncologique représentent 860'000 frs et 740'000 frs pour la dialyse.

Pourquoi concentrer les compétences dans un Centre jurassien ?

Le Centre de compétence oncologique jurassien est un projet pensé et recommandé par des médecins pour garantir à moyen et long terme aux patients jurassiens le développement de critères qualité dans le domaine oncologique et pour préserver la pérennité de cette spécialité sur territoire jurassien. L’H-JU dispose de trois médecins oncologues extrêmement compétents (deux ont d’ailleurs obtenu la meilleure note lors des examens européens du renouvellement de leur certification, respectivement Dr Christian Monnerat en 2015 et Dr Michael Dobbie en 2016). L’équipe soignante est aussi bien formée et très appréciée par les patients et les familles.
Le Comité de direction et le Conseil d’administration de l’H-JU ont accordé leur entière confiance à cette équipe et ont respecté son expertise quand elle a proposé un projet de nouveau Centre de compétence oncologique jurassien.

Les raisons qui ont conduit à concentrer les compétences oncologiques dans un Centre unique pour le Jura sont nombreuses et sont liées à l’évolution du système de santé qui exige de réunir les spécialistes pour traiter les maladies complexes :

  • Tous les services hospitaliers prennent en charge quotidiennement des patients atteints d’un cancer et les interactions entre l’unité d’oncologie et l’hôpital de soins aigus sont permanentes.
  • Les services hospitaliers nécessitent la présence de l’oncologue au quotidien pour des avis spécialisés ou des consultations au chevet du malade.
  • L’administration d’un traitement oncologique peut avoir des effets secondaires importants et il est essentiel de pouvoir solliciter si nécessaire un médecin oncologue présent sur site. Nous ne pouvions pas garantir cette présence toute l’année en travaillant sur plusieurs sites.
  • L’oncologie a également besoin à chaque instant des prestations hospitalières et la création d’un Centre d’oncologie prend donc tout son sens, en raison de la haute technicité des prestations médicales qu’il requiert et, d’autre part, de la sévérité des cas médicaux qu’il traite.
  • En intégrant le centre d’oncologie à l’hôpital aigu, on améliore les possibilités de collaborations et on augmente la qualité et la sécurité des soins. Les 3 médecins-chefs souhaitent pouvoir offrir une  meilleure continuité des soins. Une centralisation de l’oncologie sur le site de Delémont permet une présence permanente du service d’oncologie tous les jours ouvrables de l’année. Ceci est devenu absolument indispensable pour assurer la qualité de la prestation.
  • La centralisation de la production des médicaments cytostatiques sera mise en place en construisant les locaux de fabrication, en particulier une salle blanche, à proximité immédiate de l’oncologie. Les standards reconnus en Suisse pour la fabrication pharmaceutique de ces médicaments imposent de travailler dans des conditions stériles. Il faut également savoir que ces médicaments contiennent des substances actives dangereuses qui sont à manipuler avec précaution. De plus, certaines substances sont à administrer très rapidement après leur fabrication, sans quoi leur efficacité est diminuée. Avec le nouveau centre, nous améliorons toute la problématique de la logistique, du transport des cytostatiques, la qualité optimale du médicament, ainsi que la  sécurité pour le personnel soignant.

Le cancer un problème de santé publique

Le cancer est l'une des pathologies les plus graves et des plus fréquentes qu’un hôpital est amené à prendre en charge. En 2010, 37'000 personnes ont développé un cancer en Suisse et environ 16'000 en sont décédés.

Pour le Jura , 1% de la population suisse, c’est donc en 2010 370 nouveaux cas et 160 décès.

Une personne sur trois en moyenne sera touchée par le cancer au cours de sa vie et environ un décès sur quatre est imputable au cancer. Un travail épidémiologiste suisse estime qu’en 2019, le nombre de nouveaux cas de cancer par an (l’incidence) serait de 46’200, soit une augmentation du nombre de cas sur 20 ans de 30% chez les hommes et de 20% chez les femmes.

Pour le Jura, ce sera donc 460 nouveaux cas par an en 2020.

Cette augmentation est inévitable et est due en grande partie à modification de la pyramide des âges dans la population suisse.

Même si seulement la moitié des patients guérissent, la survie globale, tous cancers confondus est de 66% à 5 ans. C’est donc plus de mille patients qui sont en traitement ou/et en surveillance chaque année pour l’oncologie du Jura.

Déménagement de l’Unité d’hémodialyse - Delémont

La rénovation et réaffectation des locaux pour accueillir l’oncologie a été l’occasion de repenser l’utilisation de la totalité de ce bâtiment. Ainsi, l’Unité de dialyse de Delémont y est déplacée pour atteindre une meilleure efficience et pouvoir répondre aux besoins croissants de la population de la vallée de Delémont et du Laufonais (aucune concurrence avec le site de Porrentruy qui dispose de la place pour accueillir jusqu’à 10 postes de traitement).

Ainsi, avec ce déménagement, l’Unité de dialyse aura l’opportunité d’augmenter sa capacité de prise en charge pour les années futures : elle pourra accueillir jusqu’à 13 postes de dialyse. Le confort des patients est aussi amélioré et les premiers retours sont très positifs. Contrairement à l’ancienne localisation (le bâtiment du personnel), un accès direct avec un lit est désormais possible, permettant une prise en charge des cas aigus et une liaison avec les soins intensifs et le site aigu. Par ailleurs, les patients ambulatoires disposent aussi d’une entrée spécifique.

Enfin, il devenait urgent de changer l’installation de traitement de l’eau. L’ancien emplacement de l’unité de dialyse au dernier étage du bâtiment du personnel posait de grandes difficultés en termes d’acheminement de l’eau.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.