Hôpital du Jura

Gynéco

           

Gynécologie

Le service de gynécologie déploie ses activités hospitalières et ambulatoires sur le site de Delémont, également pour les cas d’urgence.

Le service offre des consultations ambulatoires générales et spécialisées concernant notamment la sénologie, l’incontinence urinaire, la colposcopie, la consultation pour adolescentes, la stérilité et la ménopause. Des prestations opératoires modernes de diagnostic et de traitement sont fournies (y-compris la reconstitution mammaire), dans les domaines de la sénologie car nous travaillons en étroite collaboration avec le service d’oncologie. Un grand éventail d’interventions chirurgicales, telle que la chirurgie colposcopique, l’urologie féminine, la chirurgie laparoscopique complète, la chirurgie vaginale et la chirurgie oncologique sont possibles grâce à un travail en réseau établi avec divers spécialistes externes, notamment concernant la chirurgie reconstitutive, l'oncologie gynécologique, la stérilité, l’endocrinologie et l'endométriose. Une prise en charge dans le canton est assurée.

Magazine santé sur la ménopause, à télécharger :

Hormones : qui fait quoi ? (voir magazine santé LQJ du 7 mars 2017)

Notre corps est une vraie jungle d’hormones, substances circulantes et communicantes nécessaires au bon fonctionnement de tous nos systèmes. Trois d’entre elles sont produites, pendant la période fertile et en l’absence de grossesse, par les ovaires: les androgènes, les oestrogènes et la progestérone. Qui fait quoi, quand et pourquoi, pas toujours simple de s’y retrouver.

Les androgènes, sont des hormones mâles, dont la plus connue est la testostérone. Les ovaires en produisent, en quantité vingt fois inférieure à ce que produisent les glandes surrénales des testicules. L’effet «mâle», chez la femme, se traduit en terme de libido et de musculature.

Les oestrogènes, sont des hormones femelles. Leur impact est important, à divers niveaux. Elles préparent la nidation de l’œuf fecondé; développent les seins lors de la puberté; remodèlent et renouvellent le capital osseux; protègent les artères saines et le bon fonctionnement du système cardio-vasculaire; répartissent le tissu adipeux des femmes pour créer un corps en forme de «poire»; agissent sur le développement du mental féminin

La progestérone, intervient comme son nom l’indique, pour la gestation. Elle prépare la muqueuse utérine pour la nidification, si l’œuf est fécondé. C’est elle également qui inhibe la production d’ovules lorsque la femme est enceinte. La progestérone chute 14 jours après l’ovulation, en absence de grossesse, et déclenche l’élimination de l’endomètre qui n’a pas servi: ce sont les règles. Elle intervient également dans le développement des seins en compensant l’effet prolifératif des oestrogènes. Et enfin, cette hormone agit sur le cerveau, en offrant un effet bénéfique et tranquillisant sur le sommeil et le mental.

Julie Kuunders, LQJ