Hôpital du Jura

Cancer du sein

     

Cancer du sein

Le cancer du sein reste le cancer le plus fréquent et le plus dévastateur pour la femme. En Suisse, il représente 32% des cancers féminins avec environ 5’300 nouveaux cas chaque année. L’âge moyen du diagnostic en Suisse est de 61 ans. En Suisse, le risque pour une femme de contracter un cancer du sein avant l’âge de 70 ans est de 7.6%. 21% des nouveaux cas de cancer du sein surviennent chez des femmes âgées de moins de 50 ans, alors que 46% des nouveaux cas surviennent chez des femmes âgées de 50 à 69 ans. Dans le Jura nous comptons 60 à 70 nouveaux cas par année, un chiffre conséquent. Il est donc d’autant plus important de prendre en charge toutes les femmes atteintes par cette maladie le plus tôt possible afin d’améliorer considérablement le taux de guérison. Ceci n’est que possible grâce au dépistage du cancer du sein par mammographie dès l’âge de 50ans, ce qui est fait via le Centre de dépistage du cancer du sein BEJUNE à Delémont, avec l’un des meilleurs taux de dépistage de Suisse.

Les prestations du réseau du partenariat du centre du cancer du sein H-JU - USB
La collaboration en réseau existe depuis plus de 10 ans et permet une prise en charge optimale pour les Jurassiennes. L’hôpital du Jura travaille en réseau avec l’Hôpital Universitaire de Bâle complétant ainsi les compétences professionnelles déjà établies dans le Canton. Pour la prise en charge du cancer du sein, il faut une multitude de spécialités dont 95% peuvent être dispensées dans le canton :

  • Gynécologues avec sous-spécialité de sénologie (H-JU)
  • Centre d’imagerie (H-JU en collaboration avec USB)
  • Oncologues spécialisés en sénologie (H-JU)
  • Infirmière référente pour le cancer du sein (H-JU)
  • Tumorboard (H-JU avec USB)
  • Pathologie (H-JU / USB)
  • Radio-oncologie (USB)
  • Reconstruction plastique (USB)

Les patientes sont très souvent prises en charge au début par leur gynécologue, mais aussi par leur médecin traitant qui adresse les patientes soit à un gynécologue soit au centre du sein. Le gynécologue ou le radiologue réalise une ponction d’une masse suspecte, afin d’avoir un diagnostic préopératoire. Le cas est présenté au tumorboard, une séance qui réunit tous les lundi par visioconférence les spécialistes de l’H-JU et de l’USB. Elle permet d’établir, en collaboration avec tous ces spécialistes, le traitement le plus adéquat à proposer à la patiente. Une intervention chirurgicale est très souvent proposée afin d’enlever la tumeur et la première station du drainage lymphatique, ce qu’on appelle le ganglion sentinelle. Cette intervention (aussi les interventions oncoplastiques) et parfois même une intervention combinée avec une reconstruction immédiate, peut être réalisée à l’Hôpital du Jura. Les interventions complexes, une minorité, doivent être réalisées à la clinique universitaire de Bâle (USB) car elles nécessitent une prise en charge par un chirurgien plasticien.

Le 95% des interventions peuvent donc être réalisées dans le Canton sans déplacement de la patiente hors Canton. L’infirmière référente pour la prise en charge du cancer du sein s’occupe de la patiente. C’est une intervenante très importante car elle connait parfaitement toutes les étapes par lesquelles les patientes passent, leur permettant ainsi de surmonter aussi bien que possible les moments difficiles. Après l’intervention chirurgicale nous attendons les résultats fournis par les pathologues de l’USB (qui sont basés à l’H-JU, à Delémont), afin de représenter les cas dans un deuxième tumorboard pour établir la suite non chirurgicale du traitement, c’est-à-dire la radiothérapie (USB) et la prise en charge par les oncologues pour le traitement médicamenteux.

Une multitude de spécialistes sont mobilisés pour optimiser le traitement des patientes atteintes par un cancer du sein. Vous pouvez constater que la quasi-totalité du traitement peut être réalisée dans le Canton du Jura. Sans compter la radiologie, nous comptons actuellement au sein de H-JU quatre médecins avec une sous-spécialité de sénologie, Dre Laura Parziale (gynécologue), Dre Magali Léchenne (gynécologue), Dr Christian Monnerat (oncologue) et Dr Roberto Lopez (gynécologue).

L’Hôpital du Jura met tout en œuvre pour garantir à la population Jurassienne des soins adéquats toujours à un niveau universitaire, grâce à la collaboration avec la clinique universitaire de Bâle, avec le moins de déplacements hors canton possible. Cette collaboration nous permet de travailler pour l’oncogynécologie avec la Pr Dr Viola Heinzelmann et pour la sénologie avec le Pr Dr Walter Weber.

Infirmière référente

Elle fait partie d’une équipe multidisciplinaire et est facilement joignable (par téléphone ou par courriel) du lundi au vendredi. Elle écoute, évalue, informe, conseille et fournit en continu un soutien émotionnel et social. Pour ce faire, elle base sa pratique sur des méthodologies de soins infirmiers.

Les consultations se déroulent sous la forme d’entretiens ouverts, orientés vers les besoins des patientes et de leurs proches. Au minimum, deux consultations de visu sont prévues (en fonction des thérapies et du parcours de soin). La rencontre avec l’infirmière référente est proposée dès l’annonce de diagnostic.

En collaboration avec la Ligue contre le cancer et une coach en image, des ateliers sont aussi proposés pour améliorer le bien-être de la patiente et sa perception de sa propre image.

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.